Partagez | .
 

 Svetlana Zolkov [Fiche terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Svetlana Zolkov
♦I'M NOT A DOLL♦
avatar
Avatar : Barbara Palvin
Messages : 44
Date d'inscription : 17/09/2013
Age : 29

MessageSujet: Svetlana Zolkov [Fiche terminé]   Mar 17 Sep - 20:30


Svetlana Zolkov
feat. Barbara Palvin



Prénom Nom :  
Svetlana Zolkov
Surnom :
Sveti, Svet ou Sweety (à son travail)
Date de naissance / Age :
22 septembre 2000 donc 23 ans (début de jeu avril 2024)
Lieu de naissance :
Moscou
Nationalité :
Russe
Statut marital:
Célibataire
Métier :
Streapteaseuse / danseuse de pole dance
Groupe du personnage :
Civil
Ligne de conduite :
Rester soi-même quoi qu'il arrive.



Caractère et physique

Que puis-je dire sur ce point ? Enfant, j'étais plutôt une petite fille boulotte, pas en surpoids, mais avec des petites formes par-ci par-là et même ce, si je me dépensais énormément. Disons que c'est un gène familial qui m'a rendu ainsi. En grandissant, le poids a pris un peu d'importance, mais j'ai pu rapidement me prendre en main. Au point qu'aujourd'hui, je prends une revanche sur la vie.

Néanmoins, malgré mes formes d'antan, je restais selon les autres une personne belle de part mon caractère et mon physique. Mon sourire ainsi que mon regard franc passaient outre l'apparence que j'avais. Bien que mal dans ma peau, j'ai toujours fait en sorte de me battre contre les préjugés et travailler dur pour atteindre mon rêve de première étoile.

Aujourd'hui, mon physique me fait gagner ma vie, je fais ce que j'aime. Je danse. C'est une passion qui m'étreint et me libère de toutes choses qui pourrait briser mon coeur et le broyer petit à petit. J'aurais pu être mannequin même avec mes 1m75 pour 54 Kg, mais j'ai jugé bon de danser. Au moins, je peux manger et me dépenser sans pleurer un gramme qui aurait été de trop. Après tout mon métier me permet d'être sur les podiums tout en pratiquant ce pour quoi j'ai travaillé si durement au point de faire souffrir mon corps.

Je ne pourrais pas dire grand chose sur mon physique en faite. Je ne suis pas bonne juge et puis on trouve toujours plus de défaut que de qualité sur soi-même. Mais, je peux vous dire avec ferveur que je n'éprouve aucun mal être, j'ai dépassé ce stade depuis fort longtemps à présent.

Mentalement, j'ai toujours été une personne naturelle qui n'aime pas jouer un rôle ou encore mentir sur soi. J'aime ce qui est vrai, j'aime les gens en général, je ne porte aucun jugement sur qui que ce soit. J'ai assez subi de ce côté-là pour ne par reproduire les erreurs des gens dont la mentalité ne dépasse pas un petit pois.

Je suis une personne franche et directe, je dis ce que je pense et parfois mes mots peuvent dépasser ma pensée sur le coup de l'impulsivité, mais c'est propre à chaque être humain. Sinon, je suis plutôt une personne douce qui garde son calme. En faite, il faut déployer un effort non négligeable pour me faire sortir de mes gonds.

Parfois, on me pense froide, car je n'ai aucune réaction, mais au fond de moi, je me dis à quoi bon. Par contre, il y a une chose qui m'irrite plus que tout : Que l'on oublie les règles simples de courtoisie. Bonjour ou bonsoir, merci etc... Lorsque vous rendez service, il est normal que l'on vous remercie sinon cela vous énerve non ? Moi j'aime que l'on respecte cela et surtout que l'on parle de manière intelligible et correcte. C'est-à-dire sujet, verbe et complément. Je n'aime pas les vocabulaire limités et vulgaires et encore moins dans la bouche d'une femme. Certes, je l'admets un gros mot peut être dit, mais il y a certaine limite à ne pas dépasser.

Sans me vanter, je pense être ni bête ni intelligente. Je sais ce que je dois savoir et ce que je ne sais pas, je cherche alors à m'approfondir sur le sujet. A l'école, j'ai toujours été une élève appliquée démontrant une grande envie d'apprendre et je ne ramenais pas de si mauvaise note à la maison hormis peut-être les mathématiques. Je ne sais pas pourquoi, cela n'a jamais collé entre nous.

Bien passons aux défauts à présent, les qualités c'est bien joli, mais cela ne fait pas tout. J'estime qu'une personne sans défauts n'a pas de saveur et ceux qui estiment qu'ils n'ont aucun défaut n'ont rien compris à l'intérêt que l'on peut alors porter aux autres et que l'on ne s'est pas compris soi-même.

J'avais donc dit plus haut, impulsive. Trop franche par moment, cela peut paraître comme de la méchanceté lorsque l'on est rapidement susceptible. Gourmande, je ne le suis que trop. J'aime les bonnes choses, mais pour me défendre, je me qualifie de gourmet. Il m'arrive de trop dépenser aussi. J'aime les beaux amis, la mode est un domaine qui me passionne. Maquillage, accessoires, vêtements, chaussures... Tout ce qui me plaît, j'achète sans hésiter. Et puis, je peux me le permettre non ? J'arrive à gérer loyer, facture et nourriture donc je peux fort bien me permettre cela. Mais je sais aussi tirer ceinture lorsqu'il le faut.

Sinon, je peux me montrer boudeuse. Et oui, mon physique de femme-enfant correspond parfaitement à mon caractère par moment. Il paraît que parfois j'agis comme une enfant et cela me plaît. Cela rajoute un petit quelque chose de charmant selon les autres. Je peux dire avec fierté que c'est un trait de famille, ma mère était comme cela également et ma grand-mère maternelle aussi.

Le côté fort de mon caractère, je le dois au côté de mon père. J'aime être forte, j'aime cette envie de vouloir aller au-dessus des autres pour prouver que je ne suis pas une moins que rien. C'est cela qui m'a permis de me battre contre ceux qui me montraient du doigt étant jeune.

Il m'arrive d'agir comme une petite princesse, mais là encore ce n'est que par jeu. Rien de bien méchant, je ne suis guère comme cela en vrai. J'aime rire, j'aime plaisante avec mes collègues ou mes amis. J'aime faire des rencontres, parler avec les gens en particulier avec les personnes âgés qui ont bien des choses à nous apprendre.

J'aime la vie, malgré ce qu'elle est devenue. Je vis à fond, je tente de suivre une bonne ligne de conduite, mais j'ai mes faiblesses et mes défauts. Les choses sont loin d'être simple par moment. Tout le monde le sait, mais après tout comme disait maman. Fait comme tu peux et à ton rythme.


Mon histoire commence ici

Mon enfance n'est pas très passionnante en soi. Avant que cette crise ne voit le jour, j'appartenais à une famille modeste. Mon père faisait partie de l'armée russe et ma mère était alors, une secrétaire dans une prestigieuse école de danse à Moscou dans laquelle je ferais plus tard mon entrée.

Petite, tout était parfait, j'étais l'enfant unique, petite princesse à son papa et la fée à sa maman. Gâté, je le conçois, mais je ne demandais jamais rien. Les présents que mes parents me faisaient, venait d'eux tout simplement. Je suis le genre de personne qui n'aime pas prétendre, mais qui aime recevoir parce qu'on veut bien lui offrir un cadeau et encore avec un simple puzzle ou un livre, j'ai toujours été satisfaite.

Comme mes parents travaillaient tous les deux, c'était ma grand-mère maternelle qui me gardait la plupart du temps. Et c'est elle qui m'a enseigné qu'il faut se satisfaire des choses que l'on a et que le geste comptait bien plus que le cadeau. J'étais très proche d'elle d'ailleurs, nous étions inséparables. Avec moi, grand-mère retournait à son enfance et elle me disait souvent que les douleurs qu'elle avait à cause de sa vieillesse disparaissaient dès que j'étais avec elle.

Même si mon environnement familial était pour moi parfait et que même si je n'ai jamais connu mes grands-parents paternels. Il y avait tout de même un point noir à l'horizon pour moi. Enfant mature dans sa tête et physiquement en sur-poids. Je me sentais à l'écart des autres, j'avais l'impression de faire partie d'un monde différent. Néanmoins, je parvenais à le cacher grâce à mes sourires et à ma bonne humeur. Mais personne ne pouvait avoir grand-mère sur ce point qui avait elle aussi connu cette situation d'enfant rondouillarde.

C'est elle qui en a parlé à mes parents, car je me refusais à leur faire mal. Eux ne voyaient pas de défaut chez moi, j'étais une enfant avec des formes, mais ce n'était en soi pas alertant. Mais pour mes parents, il fallait se rendre à l'évidence, maintenant ainsi et plus tard cela serait pire. J'ai donc été prise très tôt en charge par un diététicien. Malgré mon poids, je pouvais me vanter d'être une enfant énergique et qui ne pouvait rester en place au risque de s'ennuyer.

Il a donc préconisé une activité extra-scolaire et de poursuivre une alimentation équilibré. De ce côté-là, pas de soucis à se faire, mangeant chez grand-père durant la semaine, cette dernière appliquait les recettes de sa mère, toutes étaient alléger. Pourquoi ? Parce que les gènes de sur-poids sont familiales du coup, ma famille a dû y faire avec et cuisiner en conséquence.

Mon père conseille du self-defense. Comme j'étais fan des films d'art martiaux, j'ai tout de suite dit oui sans aucune hésitation. C'est de là que me vient ce caractère trempé et cette attitude débrouillarde. Parfois dans la vie, on ne peut que compter sur soi-même et c'est difficile pour une femme seule que de se sentir en sécurité. Je ne remercierais donc jamais assez mon père pour cela. Jusqu'à présent, les cours de self-défense m'ont été d'une aide précieuse.

Ce que je vous raconte là, cela s'est passé de ma naissance à mes 12 ans. Ensuite, la crise économique a débuté en avril 2015. Les choses pour nous furent plus compliqué, trop même. J'observais, mais je ne parvenais pas vraiment à comprendre ce qu'il se passait.

L'atmosphère familiale se dégradait de plus en plus. Papa et maman ne s'entendait plus aussi bien qu'avant. Chaque soir, cela criait et hurlé, la situation économique n'arrangeait pas l'entente des époux et épouses. Mais, au fond de moi, je savais qu'il y avait autre chose, mais je n'ai jamais pu savoir quoi exactement.

Lorsqu'il y a eu ce fameux assassinat en public sous l'oeil des caméras et reporter. Mon père dévia de plus en plus. Lui si joyeux et plaisantin, il était devenu calme, distant et si sérieux. Lui qui en dehors de l'armée aimait faire le clown. Un jour, un matin très tôt, il vint dans ma chambre pour me border et me dire au revoir comme il le faisait si souvent. Mais comme je me suis réveillée, il a partagé avec moi que je ne devais jamais oublier qu'il m'aimait et qu'il serait toujours présent pour moi. Puis il partit pour ne plus jamais revenir.

Ce qu'il est devenu, je l'ignore, mais ce que je sais, c'est que maman a énormément souffert. Quant à moi, j'étais partagée entre colère et certitude qu'il avait fait cela pour une bonne raison. Papa n'a jamais fait rien sans rien. Tout ce chamboulement a dû déclencher quelque chose en lui.

Ma mère a dû déployer des moyens titanesques pour subvenir à mes besoins ainsi qu'à ceux de grand-mère qui est venu vivre avec nous. Sa pension ne suffisant plus pour qu'elle puisse garder son appartement dans lequel elle a vécu plus de 20 ans avec grand-père. Ce fut dur pour elle, mais au moins, elle n'était plus seule.

Par chance, maman n'a pas perdu son travail, mais son salaire fut revu à la baisse. Difficile, mais on y arrivait malgré tout. Cependant, ce que j'ignorais, c'est que papa envoyait de l'argent pour nous aider. Maman se taisait ainsi que grand-père, toutes deux sachant ce qu'il en était. Sans doute voulaient-elles me protéger, mais j'ignorais à quel point cela était vitale pour nous.

Lorsque tout revint pour le mieux grâce à Vladimir Kinsky, le travail pullula, la situation économique faisant un bon énorme. Le salaire de maman étant revenue à sa valeur normal, mais malheureusement ma grand-mère n'a pas pu suivre cette avancée morte en hiver, son cœur lâchant durant son sommeil.

Sa perte fut plus que difficile pour moi. J'étais si proche d'elle, je l'ai même surnommé ma lumière. C'est en regardant les photographies d'elle que j'arrive à surmonter les difficultés que j'éprouve parfois. La vie n'étant pas toujours rose, je parle plus du domaine psychologique que financier. De ce côté-là, je n'ai pas à me plaindre vivant seule et n'ayant pas d'enfant, je pouvais largement subvenir à mes besoins.

A mes 15 ans, je décidais de m'inscrire à une école de danse à Moscou. L'économie allant vers les cieux pour un avenir meilleur pour la population, je pouvais donc abandonner mes passions de garçons pour me concentrer sur la danse. Le répertoire était simple, classique, moderne, danse que nous inventions... Nous apprenions les bases et en particulier le classique. Je n'avais guère pu m'inscrire dans une école de danse à cause du manque d'argent, mais j'avais des prédispositions selon l'un des membres du jury. Le fait de m'être entraîné seule tout en regardant la télé était une preuve évidente de talent inné et qu'il serait malvenu de perdre un tel élément.

Appuie de sa part plus l'obligation de toujours avoir la moyenne au risque d'être renvoyé. Autant vous dire que cela était un stress permanent. Mais je tenue bon malgré tout. Buté et persévérante, personne ne pouvait me faire abandonner un désir qui me brûlait. Rapidement, mon style sauvage devint un style plus doux, plus gracieux, une image qui me collait à la peau avec mon physique de bel ange. Grâce à mon travail, je pus décrocher le rôle de Odette pour le Lac des Cygnes autant vous dire que ce fut un honneur et une fierté sans nom.

Si grand-mère était encore là, elle serait si fière qu'elle en parlerait à la terre entière. Le jour de la représentation, il n'y avait que ma mère, mais j'ignorais que papa était là, dans l'ombre larme aux yeux de voir sa fille sur scène dansant et devenue si belle. Je crois que si je l'avais remarqué j'aurais pleuré durant ma prestation.

Lorsque j'eus 20 ans, le destin me frappa à nouveau. Maman était trop épuisée, trop malade aussi et elle succomba à une rupture d'anévrisme. Ce fut rapide et sans douleur pour elle, mais pas pour moi. J'avais perdu mes repères, en temps-là, je me pensais si seule, mais papa n'était jamais loin tenant sa promesse sans pouvoir m'approcher pour ma sécurité.

L'enterrement fut difficile, mais les voisins étaient là pour me venir en aide. Après tout, il me connaissait depuis que j'étais petite. Papa se chargea sans que je vienne à le savoir des funérailles payant ce qu'il fallait. Mes parents avaient pris des dispositions pour que je ne manque de rien en cas de décès. Mais je ne pouvais pas toucher à cet argent. Je le garde de côté pour les moments difficiles. C'est toujours bien d'avoir un apport de côté, c'est comme ça qu'on s'en sort.

L'école devenait trop onéreuse pour moi, je ne pus continuer comme je le souhaitais à l'obtention de mon premier diplôme malgré les demandes incessantes de mes professeurs. C'était impossible pour moi désormais, je devais me trouver du travail rapidement. J'ai commencé en tant que coursière, cela ne payait pas de mine, mais au moins je m'en sortais sans problème, cela payait le loyer, la nourriture et les factures.

Moscou devenait trop petit pour moi, trop de souvenir. Trop de... de tout je dirais. Je fis donc mes valises et prit la route d'Oslo. La situation est bonne, l'endroit est fleurissant et niveau soucis de mafia, tant que je ne m'en mêlais pas et que je vivais ma vie, je ne pense pas avoir de soucis. Après tout, les mafia existent depuis bien longtemps non ?

Mon apport me permit de me payer un appartement puis je repris ma vie. A cette époque, je ne vivais pas, mais j'errais comme une âme en peine toujours en deuil et très solitaire. Je fus vendeuse dans un magasin de vêtement de luxe. Mon physique aidant énormément je dois dire. Mais bon, ma passion pour la danse ne s'éteignit pas. Je rêvais de pouvoir postuler pour un emploi de danseuse dans l'un des club huppés de la ville.

Ce fut le Little Odessa qui m'offrit l'occasion de faire un show privé pour le patron comme entretien. Je me souviens encore de ces mots « adjugé vendu ! » Pole dance mélangée à l'exotisme de ma danse le plu immédiatement. Cet établissement se trouve être semblable au Moulin rouge, les filles se dénudent pour l'art et non pour se donner ensuite. Les show privé sont possible à condition de respecter certaines règles. Aucune danseuse ne doit être touchée de manière irrespectueuse et pervers. On regarde, mais on ne touche pas.

Cela fait 3 ans que je travaille au Little Odessa. Je suis sûrement la plus jeune danseuse du club. Je m'y plais beaucoup, j'y ai maintenant mes marques. Je me sens mieux dans ma peau, mon deuil est passé bien que le manque soit toujours présent et se fait plus vivace par moment.

Oslo est une ville mystérieuse et dangereuse. La preuve en est que je due faire un show privé pour monsieur Vladimir Kinsky en personne. Et que ce dernier a bien failli se faire tuer par un terroriste, par instinct, j'ai lancé une bouteille de champagne qui assomma l'homme dans l'instant. Qu'ai-je eu en récompense ? Même pas un merci rien. N'ayant pas la langue dans ma poche, je le lui ai fait comprendre et cela ne lui a fait ni chaud ni froid. Honnêtement, plus on devient riche, plus on devient impoli ! Il me fait enrager par son manque de politesse.

La seconde rencontre qui m'importe énormément, c'est Shayne Grant. Un renégat. Il est venu à moi simplement pour me dire que mon père allait bien et qu'il pensait toujours à moi. Grâce à sa Shayne envers qui le sentiment de confiance passa tout de suite, je peux faire passer des petits mots à papa. Jamais je ne l'ai haïs, je n'aurais pas pu de toute manière. Il est tout ce qu'il me reste et je sais maintenant qu'il a tout fait pour nous de là où il était. Contrairement à ce que pensait les autres, il ne nous avait pas abandonné. Mais moi, je le savais déjà, papa en a déjà vu pas mal dans l'armée.

Shayne est un ami précieux et quelqu'un avec qui je me sens en sécurité, c'est toujours un plaisir de le voir et de parler avec lui. Il m'a beaucoup apporté, cet étranger m'a offert le plus beau des cadeaux. Pouvoir reparler à mon père même si ce n'est que par lettre interposé. Papa refuse de me voir par sécurité. Sa tête est déjà que trop connu parmi les divers mafias.

Enfin bref, aujourd'hui je vis au jour le jour. Je ne peux pas dire que je dois me tenir éloigné des mafias puisqu'elles sont partout. Je ne dirais pas non plus que je les évite parce qu'à mon travail je croise certain membre de la mafia russe. Dans la rue également, je peux toujours croiser voir même parler à l'un d'eux. Les hommes et les femmes faisant partie des gangs ne le crient pas sous tous les toits après tout.

Cette vie paraît idyllique grâce à la situation économique, mais malheureusement on doit payer un prix. Être sous le silence d'une guerre qui se passe dans les ombres de nos rues...


Liens déjà présent :




Shayne Grant : Shayne est un ami qui m'est précieux. Grâce à lui, j'ai pu retrouver en quelque sorte mon père et savoir qu'il se porte bien. Shayne me permet de tenir une correspondance avec papa et cela me permet de savoir que je ne suis plus seule comme je le pensais. Confiance et sentiment de sécurité sont là quand je suis avec lui. Merci à lui pour tout ce qui fait pour moi. Je crois que je ne pourrais jamais le remercier comme il le mérite.




Vladimir Kinsky : Cet homme m'horripile. Je lui sauve la vie et je n'ai même pas le droit à un merci de sa part. Il a beau être puissant et riche à souhait, mais cela ne lui donne pas le droit d'oublier les règles élémentaires de courtoisie. Il a beau être craint et être le chef de la mafia russe, mais je ne vais certainement pas taire mes pensées. Je devrais avoir peur de lui, mais non. Trop téméraire sans doute, mais j'ai vécu pas mal de chose et je pense pouvoir garder mon sang froid quand je le veux. Sauf avec lui, il me casse les pieds, c'est le moins que l'on puisse dire.



Vous voulez savoir qui se cache derrière l'écran ! Alors moi c'est Titia et j'ai 24 ans, oui c'est vieux hein ! J'ai découvert le forum grâce à mister Vladimir et je suis vraiment contente de l'avoir trouvé. Je le trouve à mon goût, c'est déjà ça Razz. Honnêtement, c'est un contexte original qui donne envie de s'inscrire à la seconde.. Quant au code du règlement, vous pensiez m'avoir...pfff c'était tellement évident, c'est [Russia Power].
Félicitation pour sa création et le design Smile



Fiche de présentation codée par (c) Nono. Toute reproduction est interdite.

_________________


Dernière édition par Svetlana Zolkov le Jeu 19 Sep - 11:05, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Localisation : On top of the World.. MY world.
Messages : 420
Date d'inscription : 12/04/2013

MessageSujet: Re: Svetlana Zolkov [Fiche terminé]   Mar 17 Sep - 20:32

Ma Sweeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeety! Bienviendue!

_________________

Russian Crime Lord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Svetlana Zolkov
♦I'M NOT A DOLL♦
avatar
Avatar : Barbara Palvin
Messages : 44
Date d'inscription : 17/09/2013
Age : 29

MessageSujet: Re: Svetlana Zolkov [Fiche terminé]   Mar 17 Sep - 21:01

Merci mister Vladimir Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : Michelle Rodriguez
Messages : 642
Date d'inscription : 12/04/2013

MessageSujet: Re: Svetlana Zolkov [Fiche terminé]   Mar 17 Sep - 23:04

Bienvenue sur le forum Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : Lucy Kate Hale
Messages : 124
Date d'inscription : 29/06/2013

MessageSujet: Re: Svetlana Zolkov [Fiche terminé]   Mer 18 Sep - 1:05

    Bienvenuuuuue! Bon courage pour le reste de ta fiifiche. (Hummph, mon amie s'appelle Svetlana, ça me fait drôle! (: Mais c'est un très joli nom)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Svetlana Zolkov
♦I'M NOT A DOLL♦
avatar
Avatar : Barbara Palvin
Messages : 44
Date d'inscription : 17/09/2013
Age : 29

MessageSujet: Re: Svetlana Zolkov [Fiche terminé]   Mer 18 Sep - 11:06

Merci les soeurs Sanchez Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : Dianna Agron
Messages : 194
Date d'inscription : 23/05/2013
Age : 24

MessageSujet: Re: Svetlana Zolkov [Fiche terminé]   Mer 18 Sep - 13:01

Bienvenuuuuue !

_________________

Don't dream it's over
“'Cause we are living in a material world , and i am a material girl.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Svetlana Zolkov
♦I'M NOT A DOLL♦
avatar
Avatar : Barbara Palvin
Messages : 44
Date d'inscription : 17/09/2013
Age : 29

MessageSujet: Re: Svetlana Zolkov [Fiche terminé]   Mer 18 Sep - 16:27

Merci Dagny Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Svetlana Zolkov
♦I'M NOT A DOLL♦
avatar
Avatar : Barbara Palvin
Messages : 44
Date d'inscription : 17/09/2013
Age : 29

MessageSujet: Re: Svetlana Zolkov [Fiche terminé]   Jeu 19 Sep - 11:06

Voilà ma fiche est terminé et prête à votre jugement. Au moindre soucis n'hésitez pas ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : Michelle Rodriguez
Messages : 642
Date d'inscription : 12/04/2013

MessageSujet: Re: Svetlana Zolkov [Fiche terminé]   Jeu 19 Sep - 16:28


Te voilà validé(e)




Bravo, on dirait bien que tu viens de passer la douane sans problème. A présent tu vas pouvoir te balader dans la dangereuse ville qu'est devenue Oslo. Mais avant tout, il te faudra passer pour recenser ton avatar histoire de bien être en règle de ce côté-là. Si tu veux des amis, des ennemis... enfin c'est ta vie, les liens que tu as c'est ton problème, tu n'auras qu'a créer ton sujet dans la partie liens. De même pour tes sujets, si tu veux faire un joli listing pour pouvoir t'y retrouver plus facilement, tu devras créer également un sujet dans la partie sujets. Enfin, si tu veux te la péter "grave" auprès des autres avec un joli rang qui claque bien, tu n'as qu'à te rendre dans demande de rang. Il te faudra également dire quel métier tu exerces, pour qu'on ait un aperçu rapide et global, des fois qu'un mafieux ait besoin de toi pour ta spécialité. Pour ça, il te faudra le faire dans recenser son métier. Si un jour tu sais que tu dois t'absenter un long moment, les patrons aiment en être informés dans la partie absences. Bien sûr on est prêt à t'écouter si besoin, dans ce cas tu viendras nous poser tes questions et suggestions dans la partie suggestions. Je pense t'avoir tout dit petit ! Maintenant tu peux voler de tes propres ailes et évite de te faire tuer, ce serait bête, après c'est moi qui doit venir nettoyer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Svetlana Zolkov [Fiche terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Svetlana Zolkov [Fiche terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ≡ signaler une fiche terminée
» + prévenir d'une fiche terminée
» CHATTAHOOCHEE • fiche de publicité
» Fiche technique du nouveau décodeur Technicolor
» Fiche réponse RP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Power to kill :: Partie Administrative :: Vos papiers-